Les Hotors, Tome 1 : La malédiction des jumeaux – Solène Blin

C’est exact. Pourtant, comme ces animaux, l’hotor a une force incroyable et des sens développés. Mais nous avons vu que ces atouts ne suffisent plus à créer une menace, car l’Homme a survécu au tigre et à l’ours. Ce qui rend les hotors véritablement dangeureux ne réside dans aucun des critères que vous avez donnés. Non, ce qui les qualifie comme tel est qu’ils sont « comme nous ».

Kris McTrinm – Les Hotors, Tome 1 : La malédiction des jumeaux

L’Homme a longtemps imaginé son propre prédateur. Monstre diabolique, bête assoiffée de sang, rejeton des ténèbres… Tant de légendes inconcevables. Et pourtant… On les nomme « Hotors ». Des créatures humanoïdes cachées parmi les humains pour mieux dévorer leurs âmes. Des loups déguisés en chevreuils. Au centre d’éducation, j’ai appris ce qu’ils étaient. Au centre d’instruction, j’ai appris à les craindre. Désormais, j’apprends à les haïr. Mais peut-on seulement se haïr soi-même ? Je suis Ëna Rudler, le nouveau cauchemar de l’humanité.

  • Auteur : Solène Blin
  • Nombre de pages : 416
  • Maison d’édition : Edelweiss Éditions
  • Genre : Dystopie / Science-Fiction
  • Date de sortie : 18 novembre 2020 (Kindle) / 25 novembre 2020 (Broché)
  • Où le trouver : Amazon (Kindle – 4,99€) – Site Edelweiss Éditions (Broché – 18€)

Ce roman est un énorme coup de coeur 😍 ! Je l’ai terminé en quelques jours à peine et j’en ressors frustrée de ne pas avoir le tome 2 dans mes mains.. D’ailleurs je tiens vivement à remercier la maison d’édition et l’auteur pour m’avoir fait découvrir cette pépite ! Grosse fan de Dystopie et de Science-Fiction j’ai plus qu’adoré !!

Dès le début on est plongé dans cette ambiance autoritaire qui nous rapelle sans aucun doute Hunger Games. Un homme, Kris McTrinm, passe à la télévision et est interrogé par une journaliste au sujet des Hotors, cette espèce surnaturelle (d’ailleurs je ne peux pas mettre de mots là-dessus donc va pour des êtres surnaturels haha) dangereuse et crainte des Humains. Pourquoi ? Parce que leur système les laisse agir comme des tueurs. En effet, sous l’impulsion d’une chose, leurs yeux deviennent jaunes (comme sur la page de couverture) avec les 7 seaux et d’un coup la rage les envahit, et de là ils sont en proie à une violence sans merci. Si cela arrive au sein d’une famille, le Hotor sans prévenir peut se retourner contre ses propres parents par exemple, mais il n’a aucun contrôle sur ce qu’il fait. Il n’en aura pas conscience il me semble. Et déjà cet aspect là m’a énormément plu ! Ensuite, pour continuer sur l’aspect totalitaire, la ville est durement contrôlée pour ne laisser passer aucun Hotor, des expériences sont très souvent réalisées et l’éducation des enfants est également contrôlée et poussée vers l’excellence. Cette histoire de Hotors vivant cachés parmi les Humains m’a beaucoup fait penser à Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer, un livre que j’ai a-do-ré !!

Au coeur de l’histoire nous avons les jumeaux Rudler, deux ados de 17 ans, qui viennent d’un milieu modeste, mais qui fréquentent pour leurs études un établissement réservé à la « Haute société ». Ils cotoient donc au quotidien des lycéens dont l’avenir est tout tracé, suivant les traces de leurs parents sans doute en s’engageant dans la politique ou en devenant Contrôleur, le rang le plus renommé du pays. Souvent moqués et méprisés, leur vraie nature pourrait en faire flipper plus d’un, car oui ce sont des Hotors, mais aux yeux des autres ils ont l’air vraiment humains. Et cette nature ne doit au grand jamais être révélée. Ils vivent ainsi dans une peur quotidienne, surtout Ëna. Au fil de notre lecture les difficultés s’accumulent. D’ailleurs Ëna va se faire un « ami »… Le jour de la Promesse de Dualité, une sorte d’exercice en binôme pour faire naître une cohésion, on lui assigne Kurtis McTrinm, le fils de Kalyton McTrinm l’un des Contrôleurs les plus actifs des villes du Sud, mais aussi le neveu de Kris McTrinm, un autre Contrôleur qui nous apparaît dès le début du livre. Ëna n’a pas le choix, mais quand ce Kurtis joue la carte de l’amitié, elle ne sait plus sur quel pied danser. Est-il comme sa famille ? Ou est-il différent ? Peut-elle lui faire confiance ? Alors qu’elle passe plus de temps avec ce Kurtis lors de ses exercices physiques à l’école, un grave accident survient et elle en est le témoin. Dès lors commence une course contre la montre pour cacher les preuves, et donc se cacher elle-même.

Ce qui m’a beaucoup plu c’était cette recherche, cette quête de réponse. On cherche à savoir, en même temps que les personnages, ce qui différencient les Hotors des Humains, pourquoi Eben et Ëna Rudler ne sont pas repérables parmi la foule et que se passerait t-il lorsqu’ils seront découverts. On veut savoir ce que le personnel médical cachent dans leur établissement. D’ailleurs on ne sait pas à quelle époque ça se passe, mais toute une Histoire est inventée dans le roman, concernant les guerres, les inventions et les technologies. Ces dernières sont très intéressantes et j’ai particulièrement été curieuse tout au long de ma lecture.

Et étonnemment il y a une petite aventure amoureuse pour Ëna et le fait que cela prenne pas grand chose comme place ne m’a surtout pas dérangé. C’était au contraire agréable et on avait plus de place pour l’intrigue.

BREF, lancez-vous !!!

Publié par

🦉 Salut, moi c’est Magali 🦉 Bienvenue à toi ! Blogueuse littéraire et addict des séries et films, je vous partage avec grand plaisir mes coups de coeur et mes déceptions 💗

3 commentaires sur « Les Hotors, Tome 1 : La malédiction des jumeaux – Solène Blin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s