Le jeu de la dame (2020)

– Je t’apprendrai

– Je suis assez douée maintenant ?

– Tu as quel âge ?

– Neuf ans.

– Neuf ans.

– J’aurai 10 en Novembre.

– Pour te dire la vérité… tu es stupéfiante.

Beth & M. Shaibel – le jeu de la dame

En pleine Guerre froide, le parcours de huit à vingt-deux ans d’une jeune orpheline prodige des échecs, Beth Harmon. Tout en luttant contre une addiction, elle va tout mettre en place pour devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde.

  • Création : Scott Frank, Allan Scott
  • Inspiré de : The Queen’s Gambit, de Walter Tevis
  • Réalisation : Scott Frank
  • Musique : Carlos Rafael Rivera
  • Genres : Drame, Historique
  • Date de diffusion : 23 octobre 2020
  • Nombre de saisons : 1
  • Nombre d’épisodes : 7
  • Acteurs : Anya Taylor-Joy (Beth Harmon), Bill Camp (Mr. Shaibel), Moses Ingram (Jolene), Marielle Heller (Mrs. Alma Wheatley), Harry Melling (Harry Beltik), Thomas Brodie-Sangster (Benny Watts), …

Le Jeu de la dame devient une de ces séries stupéfiantes qui par la beauté de ses images, ses décors, sa musique, ses personnages et ses thématiques vous transportent totalement jusqu’à dévorer pleinement les épisodes. 7 épisodes de 45 minutes à 1 heure ; et c’est passé à une vitesse ! Elle devient incontestablement l’un de mes gros coups de coeur ce cette année. Je l’ai d’ailleurs regardé en 2 jours (oui bien sûr parce qu’il faut bien dormir.. 😂)

D’abord, parlons du thème : les échecs. C’est la première chose qui m’a attiré. Un sujet peu abordé à la télévision, et voir qu’une série aborde cette thématique m’a directement mis l’eau à la bouche. C’est une des seules séries dont la bande annonce m’est passée au-dessus. Je ne l’ai pas du tout regardé. Et d’ailleurs je ne savais pas quels acteurs avaient été choisis pour cette série. Je savais juste que Anya Taylor-Joy allait incarner le personnage principal. C’était déjà un gros avantage, car après Split, Glass, The Witch et Emma, cette atrice m’avait laissée une bonne impression. Et quelle agréable et joyeuse surprise que de voir également Thomas Brodie Sangster (mon amour pour Newt dans le Labyrinthe ressurgit subitement 😍…) camper le rôle de Benny, un des plus grands concurrents et proche ami de Beth. Il n’y a pas eu que lui comme surprise. J’ai également été étonnée de voir apparaître Harry Melling (alias l’horrible Dudley dans Harry Potter). Ce n’est pas la première fois que je le vois dans une série récente, mais le voir ici c’était une surprise. Et il incarne l’un des concurrents et proche ami de Beth, tout comme Benny.

On suit du coup le parcours ingénieux de Beth, une petite fille de 9 ans, orpheline et démunie, qui apprend à jouer aux échecs avec le concierge de son orphelinat, M. Shaibel. L’élève dépasse rapidement le maître, et armée de génie et de détermination, elle passera par de multiples concours et, à travers les âges, affrontera les plus grands champions des échecs des États-Unis et du monde entier. Mais c’est sans compter son passé qui la rattrape. Sa mère étant connue pour être à moitié folle et alcoolique, Beth commence très jeune à suivre la même voie… En proie à des douleurs psychologiques et se sentant seule, elle trouve un certain réconfort auprès des échecs et des tranquilisants qu’on lui administrait à l’orphelinat. Devenue accro à ces gélules, elle devient aussi addict à l’alcool, mais cela va en quelque sorte alimenter son génie. C’est aussi un moyen pour elle d’échapper à ses douleurs et à son passé. Alors que son problème d’alcool et de drogue commence à prendre de l’ampleur, son entourage tente en vain de la résonner. D’anciens amis et anciennes connaissances refont surface, et certaines scènes m’ont fait chaud au coeur 😍. L’émotion est garantie !

Ce qui est intéressant avec cette série c’est que l’on connaît l’envers du décor du monde des échecs, un univers constitué majoritairement d’hommes et où les femmes sont rarement présentes. Et Beth est l’exception. Elle deviendra même en grandissant une véritable femme, à la fois élégante et ingénieuse, qui se mesurera aux plus grands. On voit son incroyable transformation, autant physique que mentale. C’est une battante, et elle aime gagner. Elle n’a qu’un seul objectif : battre le champion du monde des échecs, Borgov.

Publié par

🦉 Salut, moi c’est Magali. Bienvenue à toi ! Blogueuse littéraire et addict des séries et films, je vous partage avec grand plaisir mes coups de coeur et mes déceptions 💗

Un commentaire sur « Le jeu de la dame (2020) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s