Twisted Tale : Tout droit jusqu’au matin – Liz Braswell

Soudain, une unique lumière jaune sortit des ténèbres. Elle semblait suspendue dans les airs, tel un spectre. Elle approchait. Lentement. Implacablement. […] La lumière émanait d’une lanterne, visiblement attachée à un attelage… Non ! Pas un attelage, une proue ! […]

Malgré le courant, le navire s’arrêta devant elle. Rien ne bougeait dans la nuit brumeuse, à l’exception du drapeau noir qui ondulait dans la brise salée. Un crâne et des tibias croisés, jaunis par les éléments. […]

Le résultat était sous ses yeux et elle devait en assumer les conséquences.

– Tiens, tiens, tiens, fit une voix profonde sur le pont.

Des talons, étonnamment durs et hauts, résonnèrent sur le bois. Le bruit approcha du bastingage. Wendy serra les dents.

Le capitaine Crochet se pencha vers elle et lui adressa un grand sourire.

Wendy au tout début du livre, Tout droit jusqu’au matin

Wendy Darling a 16 ans et sa vie est loin de ressembler à ce qu’elle avait imaginé. Piégée dans la torpeur d’une grande maison vide après le départ de ses frères en pensionnat, contrainte d’assister aux réceptions ennuyeuses données par ses parents qui, en outre, ont décidé de l’envoyer en Irlande comme gouvernante, Wendy aurait aimé que sa vie soit différente. Sa seule échappatoire est l’écriture, et elle passe tout son temps libre à coucher sur papier les contes du Pays Imaginaire.

Ainsi, lorsqu’un bateau pirate se présente et que son capitaine lui promet de l’y accompagner, Wendy n’hésite pas une seconde et passe un pacte avec le diable. Mais elle découvre vite que ce n’est pas le petit paradis qu’elle imaginait… D’étranges menaces se manifestent et le Capitaine Crochet ne tarde pas à révéler ses plans diaboliques pour détruire toute la magie de ce monde dont elle a tant rêvé. Malgré l’animosité af chée d’une petite fée nommée Clochette, elles n’auront d’autre choix que de s’allier pour tenter de sauver Peter Pan – et le Pays Imaginaire. Ceci n’est pas l’histoire de Peter Pan telle que vous la connaissez. C’est une histoire d’espoir. De rêve. De courage. Une histoire où seul un détail peut tout changer.

  • Auteur : Liz Braswell
  • Nombre de pages : 480
  • Maison d’édition : Hachette Romans (Hachette Heroes : Disney)
  • Genre : Aventures, Conte, Disney
  • Sortie le : 24 Juin 2020
  • Format : 16,90€ (Broché)

S’il y a bien une chose qui m’a donné envie de lire ce roman était bien évidemment de retrouver notre cher et icônique Peter Pan. Une autre manière que de le voir à l’écran dans le film d’animation de Disney sorti en 1953, dans le film de Spielberg « Hook » sorti en 1991 ou encore le dernier « Pan » de 2015 réalisé par Joe Wright. J’étais super excitée à l’idée de le lire ! Un peu comme tout le monde j’adore les Disney, et donc toutes les adaptations tirées de cet univers sont le bienvenu. Et Peter Pan fait partie de mes préférés, en comptant Alice au Pays des Merveilles, Vaiana, Les Aristochats, Le Bossu de Notre Dame, Rebelle, et beaucoup d’autres.

Bref, revenons à l’histoire. Cette dernière est centrée sur les aventures de Wendy et Clochette où ces dernières doivent sauver Peter Pan et le Pays imaginaire. Ils sont en effet menacés par le retour du capitaine Crochet. Les tournures que prennent le récit sont autant surprenantes qu’attendues. Je vais aller droit au but : j’ai légèrement été déçue, je ne m’attendais vraiment pas à ça… Bien évidemment ce que l’on retient et que l’on adore est l’apparition des personnages de notre enfance : Wendy, le capitaine Crochet, les frères de Wendy (John et Michael), Peter Pan, Monsieur Mouche, les sirènes, Clochette ou encore les Garçons Perdus. Pourtant ce qui différencie ce roman de l’histoire traditionnelle de Peter Pan est que l’on porte beaucoup d’attentions aux personages féminins, Wendy et Clochette ; et j’ai été un peu frustrée par cette nouvelle tournure de l’histoire de Peter Pan, car j’en attendais beaucoup du livre je pense…

L’originalité du livre tient de toute l’attention portée aux personnages féminins trop souvent oubliés dans les adaptations. Placées au premier plan, Wendy et Clochette représentent l’indépendance et la force de la femme. Leur relation va se développer au fil de l’intrigue et c’est vraiment surprenant de la suivre.

Durant les premiers chapitres, Wendy revendique bien sa volonté d’émancipation. Elle s’ennuie durant ses journées passées à faire le ménage, la cuisine et à s’occuper de ses frères qui ont bien grandit. Mais à côté elle s’évade au quotidien dans ses rêves et dans l’écriture d’histoires au Pays imaginaire, qui n’est pas au goût de ses parents qui veulent l’envoyer en Irlande s’occuper d’enfants. La lenteur du début s’efface lorsque Wendy décide d’avoir de l’aide de Crochet. Et à bord du bateau elle devient une sorte de mère pour les pirates, non pas pour les garçons perdus comme dans le DA.

Globalement j’ai apprécié ma lecture, en dépit du manque de Peter Pan. L’histoire possède une vision plus féministe dans laquelle les femmes peuvent devenir indépendante, et l’auteur montre bien que Wendy grandira en faisant des grandes choses. Elles aspirent à plus que ce que veulent les femmes d’habitude à son âge. Un autre point positif est l’apparition de nouveaux personnages : la présence de fées autres que Clochette, Zane le gentil pirate qui aide Wendy à s’évader, les Premiers ou encore le deuxième chien de Wendy.

Publié par

🦉 Salut, moi c’est Magali 🦉 Bienvenue à toi ! Blogueuse littéraire et addict des séries et films, je vous partage avec grand plaisir mes coups de coeur et mes déceptions 💗

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s