Les ducs indomptés, Tome 1 : Nicholas – Christy Carlyle

Jouer les héros ne l’avait jamais tenté, mais il ne voyait guère comment la jeune femme allait pouvoir descendre sans aide de son perchoir. Elle ne semblait pas de cet avis : son salut ne reçut aucune réponse.

– On dirait que vous avez besoin d’être secourue ! cria-t-il un peu plus fort.

[…] Inclinant la tête vers lui, elle lui jeta un regard furieux qui provoqua à nouveau en lui un étrange frisson. Ses yeux étaient d’une saisissante beauté : l’iris, couleur de whisky, accrochait la lumière comme de l’ambre. Nick éprouva une soudaine douleur dans la poitrine, comme si l’on venait de le frapper par surprise.

Première rencontre entre Nick et Mina

Londres, 1844
Muffle de Nicholas Lyon ! Le langage fleuri ne manque pas à l’esprit agité de Mina, quand elle apprend que cet homme – le dernier-né de la lignée Tramayne – veut exercer son droit de succession et lui retirer sa charge d’intendante ainsi que le logis attenant au château où elle réside. Une lubie de ce nouveau duc, qui pense pouvoir la remplacer dans sa fonction dès à présent. Ce qu’il ignore encore, c’est que Mina ne renonce jamais…

  • Auteur : Christy Carlyle
  • Nombre de pages : 432
  • Maison d’édition : Collection Victora (Harlequin)
  • Genre : Romance historique
  • Date de sortie : 1er Mai 2020
  • Site Harlequin : E-Book (5.99€) & Poche (7.90€)

Au premier abord le résumé nous donne d’ores et déjà le ton donné à l’histoire. On sent une confrontation venir entre ce jeune duc Nicholas Lyon, qui a fuit le château de son enfance, et Mina, la jeune intendante pour qui le château est d’une grande valeur.

D’un côté nous avons une jeune femme, Mina Thorne, aux allures de gentilhomme, qui préfèrent porter des pantalons et donner des directives aux personnels du château. Pour qui l’organisation est de prime. Elle est déterminée, et ne se laissera pas marcher sur les pieds par l’arrivée du nouveau propriétaire des lieux qui jusque là ne se souciait que de son club de jeux à Londres. D’un autre côté, nous avons Nicholas Lyon alias « Nick », un personnage extérieurement détestable, car il ne vit que pour le business et il souhaite que le château soit vendu le plus rapidement possible afin de s’en débarasser. Mais, intérieurement, c’est un homme blessé rongé par les ravages de son passé. Il porte des cicatrices ; ce qui attise la curiosité de Mina.

Quant à leur relation, elle peut passer à de simples regards chargés d’électricité à un visage froid et sans sentiment. Même si Mina est déterminée à convaincre le duc de faire des améliorations dans le château et à lui montrer ce qu’il reste de bon en lui, elle ne peut faire face au charme dont il fait preuve. Plus il reste au château, plus elle sent qu’elle va défaillir lorsqu’il pose ses yeux sur elle. Or, dès qu’un charme s’opère, ce dernier s’en va très rapidement, car Nicholas change souvent d’humeur. Il n’arrive pas à se délaisser de son passé, et le château le lui rappelle sans cesse ; les pièces où il entre, la tour qu’il veut absolument détruire, les calèches qui lui font froid dans le dos. Tant de mystères que Mina souhaite découvrir et peut-être qu’elle pourra l’aider à apaiser ses souffrances.

Même si j’ai été conquise par l’histoire, j’ai mis du temps à bien rentrer dedans. Le début est très lent. Et ce n’est qu’à partir de la moitié du roman que les deux personnages vont commencer à se rapprocher. Dès lors, l’ambiance change rapidement. On est happé par le jeu de regards, les fois où leurs mains se frôlent, les fois où ils sont très proches l’un de l’autre. La tension est palpable !

Quant aux personnages, j’ai bien aimé Mina qui endosse le rôle de l’intendante du château et qui préfère s’habiller comme un homme. Elle n’est pas habituée aux bals, ni aux coutûmes traditionnels dans lesquels la femme est protégée et éduquée par son mari. Non, loin de là, elle ne sent pas prête pour le mariage et préfère travailler au château, là où elle a toujours vécu. C’est une jeune femme forte et indépendante, mais qui sent ses forces faillirent dès que Nick est dans les parages. J’ai bien aimé également ce dernier qui est victime des horreurs de son passé, notamment de son enfance. Il est blessé, et c’est ce qui rend l’histoire plus touchante. On le prend en pitié et on s’attache à lui. Et l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre rend l’histoire bien plus exaltante !

Publié par

🦉 Salut, moi c’est Magali. Bienvenue à toi ! Blogueuse littéraire et addict des séries et films, je vous partage avec grand plaisir mes coups de coeur et mes déceptions 💗

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s