Merciful Crows, Tome 1 : la Voleuse d’os – Margaret Owen

Et à cet instant, Fie sut ce qui clochait ce soir-là.

Cela faisait cinq cents ans à peu près que la peste des pécheurs n’avait pas touché le palais royal. Cinq cents ans depuis que les Phénix avaient allumé le feu de signal de la peste. Cinq cents ans qu’ils n’avaient pas fait appel aux Corbeaux. Or si la reine Rhusana était là pour l’offreande funéraire, nul besoin d’être dein pour comprendre qui enveloppait l’un des deux linceuls.

C’était le prince héritier de Sabor que les Corbeaux conduisaient à son bûcher funèbre.

Fie fait partie des Corbeaux, la dernière des castes de Sabor. Les intouchables. Avec son clan, elle écume les routes, prenant en charge les pestiférés pour les brûler. En tant que sorcière, elle dirigera un jour son clan et sera responsable de la survie des siens. Son destin semble tout tracé. Jusqu’au jour où, lors d’une mission, elle aide le prince de Sabor à s’évader du palais pour le soustraire à une énième tentative d’assassinat. Fie négocie alors avec lui un pacte sacré : si elle conduit le prince en lieu sûr, il promet, une fois roi, de protéger les Corbeaux. Mais il faudra pour cela déjouer bien des pièges et des trahisons…

  • Auteur : Margaret Owen
  • Nombre de pages : 445
  • Maison d’édition : Pocket Jeunesse
  • Genre : Fantasy
  • Date de sortie : 18 Mars 2020
  • Format : E-Book (13.99€) & Broché (19.90€)

C’est un réel plaisir de trouver un livre aussi passionnant où l’univers est fantastiquement bien travaillé ! Ce premier tome est peut-être un peu sanglant lorsqu’on commence notre lecture et avec beaucoup de détails sur le fonctionnement des castes, mais les pièces du puzzle s’assemblent au fur et à mesure, et on oublie le moindre défaut du bouquin ! L’univers est riche, les personnages sont au top de leur forme et le thème de l’injustice sociale derrière est marqué !

On suit Fie, une héroïne forte et combattante, qui appartient à la caste des Corbeaux. La dernière de l’échelle sociale et celle la plus méprisée du royaume. Le partage de ce dernier en fonction des castes est très bien décris : d’un côté on a les Phénix, les Cygnes ou encore les Paons tout en haut de l’échelle sociale, et d’un autre côté on a les Aigles, qui sont souvent assimilés à des gardes ou des guerriers, ou encore les Hiboux, des sortes d’érudits il me semble. Et tout en bas, bien sûr, se trouvent les Corbeaux. Chaque caste possède des pouvoirs particuliers : le don du feu, le don de la beauté, le don de pouvoir détecter la vérité et le mensonge, etc. Sauf que les Corbeaux n’ont reçu aucun don. Ce qu’ils peuvent, par contre, faire c’est de reproduire les dons des autres en utilisants les dents des morts qu’ils inhument… ! Un peu glauque, mais j’ai adoré l’idée.

L’auteur, qui a une plume que je trouve très agréable à lire, met en avant l’injustice sociale et le désir d’égalité des castes au profit de meilleures conditions de vie pour la caste des Corbeaux. Ces derniers respectent les autres castes, et font le travail qu’on leur a assigné sans causer de problèmes, or les autres ne les respectent pas. Tout est injuste de leur point de vue.

Ainsi, on suivra les aventures de Fie, qui tentera de sauver les siens, aidés de Tavin, un jeune Aigle, et de Jasimir, un jeune Phénix, l’héritier au trône de Sabor. Ils verront leurs chemins souvent semés d’embûches et rencontreront notamment les sbires de la belle-mère de Jasimir, la reine Rhusana, tellement avide de pouvoir qui souhaite sa mort, ainsi de celle de son mari. J’ai particulièrement bien aimé les personnages de Fie et de Tavin qui n’ont de cesse de se chamailler tout le long de leur voyage. Fie est très fière de sa caste, mais souhaite qu’elle soit plus valorisée et n’hésite pas sà souligner les injustices qu’ils subissent. Alors que Tavin essaie tant bien que mal de la comprendre et de l’aider, tout en abordant les sujets avec un peu d’humour et de charme.. Car oui, en plus d’être un Aigle très habile avec son épée, il sait user de ses atouts physiques et de son charme pour séduire son entourage, notamment la belle et sauvage Fie.

La plume de l’auteure est très addictive, et très facile à suivre ! Aucun problème de vocabulaire, et c’est un monde de fantasy qui n’est pas très compliqué à suivre une fois que l’on est plongé dedans. J’ai pris plaisir à connaître cet univers si particulier où les ennemis de Fie sont assez étranges. C’était un plaisir !

Publié par

🦉 Salut, moi c’est Magali. Bienvenue à toi ! Blogueuse littéraire et addict des séries et films, je vous partage avec grand plaisir mes coups de coeur et mes déceptions 💗

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s