L’empire de sable – Kayla Olson

Le pouvoir a le goût du sang pour les Loups : une goutte ne les fait que saliver davantage.

Comment survivre quand il n’y a plus d’espoir ? Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire.
Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.
Son seul espoir ? Gagner l’île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d’autres évadés, l’île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison…

  • Auteur : Kayla Olson
  • Nombre de pages : 486
  • Maison d’édition : Robert Laffont (R-jeunes adultes)
  • Genre : Dystopie, Jeune adulte, Post-apocalyptique
  • Date de sortie : 21 septembre 2017
  • Amazon : Kindle (12,99€) – Broché (17,90€)

On ne peut pas dire que ce livre m’ait beaucoup plu, mais le sujet et l’univers sont intéressants, mais sans plus. Je vous le conseille juste pour les thèmes abordés de l’écologie, car cette catastrophe pourrait nous arriver très bientôt et tous les éléments décrits ici semblent si réels…

Comme l’indique le résumé, ce livre pourrait être décrit comme un mix entre The Maze Runner et la série télévisée Lost. Bon je n’ai jamais regardé Lost.. et j’ajouterais même que j’ai retrouvé un peu d’Hunger Games, notamment lors des passages dans la jungle où les personnages sont confrontés à des pièges « naturels » et dangereux.

Ce que j’ai aimé par dessus tout est l’univers qu’a pu créer l’auteur. On peut se demander d’où est-ce que elle sort toutes ces idées d’innovations et toute cette nouvelle technologie futuriste. Eh bien le type de recherche qu’a mené l’auteur pour construire le monde d’Eden est très simple : elle a puisé son imagination dans des inventions déjà pensées par des gens de notre époque, comme la technologie de la soie et les bouteilles Havenwater s’inspirant de bouteilles qui s’autofiltrent. Toutes ces innovations numériques, médicales et mécaniques qu’on voit apparaître dans le livre utilisent des méthodes naturelles inspirées par la nature elle-même. Génial non ? 😃

Chaque roman dystopique arrive à réinventer une histoire avec une société qui pourrait être nous à l’avenir et qui ont fait face comme nous aujourd’hui à la famine, la pénurie de ressources naturelles et à la montée de catastrophes naturelles. Et ici, j’ai été bluffé. Tout le système politique a été remanié. Les États n’existent plus. Le monde lui-même a changé pour laisser la place à la montée en puissance des classes inférieures qui pourchassent et méprisent les classes supérieures, ces derniers se retrouvant tous enfermés dans des goulags. La Meute des Loups règne désormais en maître et inspire la terreur, avec des espions et des gardes partout, jusqu’à garder les scientifiques de l’ancien temps pour leur propres recherches. Et ce dans un seul but : trouver une solution au réchauffement climatique, et cette solution pourrait bien être l’aménagement de maisons sous-marines en gros ! 😮

Ce qui est de l’intrigue, j’ai rien à redire. Il était parfait du début à la fin. Les personnages ont chacun joué leur rôle et j’ai pu m’attacher à Eden et Lonan notamment. J’ai bien sûr apprecié leur petite romance, c’est chou, mais un peu trop rapide à mon goût. Lonan aurait pu mettre plus de temps à faire confiance à Eden, et non pas lui accorder trop d’importance dès leur rencontre. C’est de l’amour vite fait mal fait… 😥 Et ce qui est dommage c’est qu’il n’avait pas assez de focus sur les personnages. Enfin si pour ceux d’Eden, d’Alexia, de Finnley et de Hope on a eu quelques bribes (pas trop pour Hope et Finnley qui sont restées plutôt discrètes et ne parlons même pas de Finnley qui un comportement très exaspérant !!)… Mais pour les garçons Cass, Phoenix et Lonan on a très peu de passages qui leur accordent de l’importance 🤔

Et.. bien que l’univers, les personnages, bla bla bla étaients bien pensés, j’ai trouvé qu’il y avait trop de descriptions !! Les 100 premières pages ont été sensationnelles, j’ai pas pu décrocher une seule seconde, mais après les descriptions avaient trop de mots trop compliquées, trop d’adjectif… Oh mon dieu stop avec les phrases aux 10000 adjectifs !! Bref, j’aurai pu passer un meilleur moment. La plume de l’auteur s’est vite dégradée, ce qui m’a beaucoup perturbé ! J’avoue que je me suis laissée aller et j’ai zappé beaucoup de passages car je m’ennuyais et ça n’en finissait plus.

Publié par

🦉 Salut, moi c’est Magali 🦉 Bienvenue à toi ! Blogueuse littéraire et addict des séries et films, je vous partage avec grand plaisir mes coups de coeur et mes déceptions 💗

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s