Opération Finale (2018)

3341797.jpg-c_215_290_x-o_logo-netflix-n.png_se_5-f_png-q_x-xxyxx

Réalisateur : Chris Weitz

Je ne connaissais pas du tout le nom de Chris Weitz. J’ai profité qu’il y ait le générique au début du film pour me renseigner un peu plus sur lui. J’ai découvert qu’il avait également réalisé d’ À la croisée des mondes : La Boussole d’or, Twilight chapitre II : Tentation et entre autre American Pie, pour les films que je connais les ayant déjà vu.

Scénario :Matthew Orton (a très peu de films notables connus autre qu’Opération Finale ; il n’a écrit que pour 3 films seulement)

Musique : Alexandre Desplat

Alexandre Desplat retrouve Chris Weitz pour ce film après À la croisée des mondes : La Boussole d’or en 2007, Twilight chapitre II : Tentation en 2009 et A Better Life en 2011. Il est le plus célèbre compositeur français de musiques de films, et je pense que c’est de loin le plus doué ! Il faut noter qu’il a été deux fois oscarisé pour The Grand Budapest Hotel et La Forme de l’eau (en passant génialissime comme film ❤ ). Il compte dans son palmarès pas loin de 150 bandes originales : chapeau !

Acteurs : Oscar Isaac, Ben Kingsley, Mélanie Laurent (pour ne citer que les personnages principaux du film)

Genre : Thriller historiqueS

Synopsis : Quinze ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1960, une équipe d’agents secrets israéliens traque le nazi Adolf Eichmann, haut fonctionnaire du Troisième Reich, logisticien de la Shoah, en cavale, en Argentine où il se cache sous la fausse identité de Ricardo Klement. Ils parviennent à le capturer puis à l’exfiltrer dans des conditions rocambolesques pour l’emmener en Israël où il est jugé au cours d’un retentissant procès tenu à Jérusalem en avril 1961.


Mon avis :

Ce qui m’a attiré au premier regard est le genre historique biographique du film ; c’est aussi dû à mon grand intérêt pour cette période de la deuxième moitié du 20ème siècle. J’apprécie particulièrement les films consacrés aux différents aspects reliés à Seconde Guerre Mondiale, que ce soit les conflits Axe/Alliés, les résistances et collaborations, les déportations de juifs (et de tsiganes, homosexuels, handicapés, prisonniers politiques…) dans les camps de concentrations nazis ou autres mesures prises à l’encontre des juifs, et également à la période qui suit.

C’est un film, en général, que j’ai très bien apprécié. Véritable thriller historique basé sur une histoire vraie qui commence par rappeler les véritable faits : 10 millions de personnes dont 6 millions de juifs sont victimes de l’effroyable guerre 39-45. Hitler, Himmler et Goering ont tous échappés à la justice en se donnant la mort. Le dernier responsable de l’holocauste ne les a pourtant pas suivis, il s’est juste évaporé et a échappé à la justice de Nuremberg. Même si l’histoire est assez connu, le réalisateur Chris Weitz a réussi a réunir quelques ingrédients qui, selon moi, est un succès garantis :

  • Un casting  international qui promet
v1.bjsxotyyntcyo2o7mtc5nzc7mtiwmdszntawoze5njk

Un film au très beau casting : la confrontation entre Ben Kingsley, qui incarne Adolf Eichmann, et Oscar Isaac qui joue Peter Malkin un agent du Mossad, chargé de retrouver le chef nazi, ainsi que Mélanie Laurent, une des meilleures comédiennes Françaises de sa génération qui possède un vrai talent d’actrice. Je dis bravo pour le casting ! Mmmm… après avoir regardé en détail les autres acteurs, la seule qui me revient à l’esprit est la jeune Haley Lu Richardson qui joue l’informateur Sylvia Hermann, qui fréquente un petit instant Klauss Reichmann, le fils d’Adolf Reichmann. Même si son rôle est minime dans le film, je dois dire qu’elle commence à percer petit à petit : elle a joué notamment l’une des trois jeunes filles séquestrée par James McAvoy alias Kevin (et bien d’autres ^^) dans Split en 2016, ainsi que dans d’autres films, mais je ne les ai pas vu. On pourra bientôt la voir à l’écran dans Five Feet Apart, une comédie romantique dramatique centrée qui suit le destin de deux adolescents malades qui ne peuvent se toucher malgré leur attirance. Elle donnera la réplique à Cole Sprouse, et le film sortira au cinéma le 22 mars prochain. Voilà fin de la petite parenthèse 🙂

Ensuite j’ai bien reconnu l’acteur portuguais Pepê Rapazote qui joue dans Narcos le très célèbre baron de la drogue José Santacruz Londoño du cartel de Cali. Ici il incarne Carlos Fuldner, un SS argentin-allemand, agent NS installé en Argentine qui était chargé après la guerre ou pendant d’aider la fuite des Nationaux Socialistes. Et il y a également des acteurs israéliens, et un allemand qui incarnent avec Mélanie Laurent et Oscar Isaac l’équipe du Mossad.

  • Une reconstitution historique soignée

Les personnes réelles impliquée dans l’affaire sont bien représentés : Oscar Isaac en Peter Malkin, Ben Kingsley en Adolf Eichmann, Joe Alwyn en Klaus Eichmann, Haley Lu Richardson en Sylvia Hermann, Peter Strauss en Lothar Hermann, Nick Kroll en Rafi Eitan, Michael Aronov en Zvi Aharoni, Lior Raz en Isser Harel, Torben Liebrecht en Yaakov Gat, Greg Hill en Moshe Tabor et Michael Benjamin Hernandez en Shalom Dani. Voilà fini je les ai tous nommés !! Petite information supplémentaire : l’actrice Mélanie Laurent joue le médecin de cette opération alors qu’elle réalité, c’était un homme. Je vais pas en vouloir au réalisateur de vouloir rajouter une petite touche féminine au casting, c’est tout aussi bien !

  • Une très belle confrontation entre les deux acteurs
174_cinemovies_d44_892_2bc8abf13dbc1c1063e2dd2ab8_movies-245389-3

Le duel entre le personnage d’Oscar Isaac et Ben Kingsley est carrément épique. Le personnage d’Oscar Isaac fait face à un dilemme : entre la vengeance de sa soeur et la justice qui est de devoir de le ramener en vie en Israël afin qu’il soit jugé. Ce dilemme anime aussi toute l’équipe, car ils ont tous été touchés par cette guerre et ses nombreuses exactions affreuses. J’ai appris dans un article que 70% de l’équipe qui avaient participé à la capture d’Adolf Eichmann étaient des survivants de la Shoah ou avaient dans leur famille des membres exterminés par les nazis. Tous souhaite en finir au plus vite avec lui. Pourtant, alors que l’équipe doit obtenir la signature de ce dernier, Peter Malkin décide de l’amadouer avec ses souvenirs et ses faiblesses afin de le contraire à signer. C’est très malin, car il préfère éviter la force et l’ignorance face à lui. Il lui donne à manger, lui parle, le rase et lui confit la cause de ses souffrances. On fait face alors à un Adolf Reichmann touché en plein coeur, et semble désolé de la mort de sa soeur Fruma et de ses trois enfants. Surnommé l’ « Architecte de l’Holocauste » ou encore « l’Architecte de la Solution finale », il apparaît dans le film comme un homme qui était contraint d’obéir aux ordres et qui voulait par dessus tout protéger son pays contre les ennemis.

Ce duel basé sur les faits réels rend le film plus intéressant sans qu’il n’y ait de drames, ni de blessés lors de cette capture.

PETIT HIC ? Eh oui, le seul petit et pas important hic est l’histoire amoureuse qui semble se passer, et qui pourtant est déjà passée, entre les personnages d’Oscar Isaac et Mélanie Laurent. On les voit de temps en temps rire, parler (scène de la voiture où elle lui demande ce qu’il va pas), on pourrait croire à des petites scènes d’intimité mais il en est rien, et c’est tant mieux comme ça. Parce que le centre du film doit resté focus sur la capture et le duel entre Adolf Reichmann et Peter Malkin, et leurs échanges qui s’ensuivent, non sur une amourette sans importance ^^

Publié par

🦉 Salut, moi c’est Magali. Bienvenue à toi ! Blogueuse littéraire et addict des séries et films, je vous partage avec grand plaisir mes coups de coeur et mes déceptions 💗